Comment optimiser son taux de conversion ?

Comment optimiser son taux de conversion ?

Optimiser son taux de conversion est l’un des premiers objectifs quand on lance un nouveau produit ou service sur internet. Amener du monde sur son site est assez aisé aujourd’hui. Encore faut-il amener la bonne audience et avoir une offre adéquate.

Le taux de conversion est dès lors l’un des indicateurs clés à suivre. Il reste difficile à appréhender puisqu’il dépend de nombreux facteurs. Notamment de l’audience de son site, de l’offre proposée mais aussi de l’expérience des visiteurs.

Une offre adaptée à une audience cible reste le b.a.-ba pour un bon taux de conversion. Il pourra néanmoins toujours être optimisé par une expérience utilisateur rassurante et gratifiante. Pour construire nos sites chez Kool Corp, on prend toujours en compte 4 éléments pour optimiser nos taux de conversion : la confiance, l’urgence, la récompense et la répétition.

Les 4 éléments pour optimiser son taux de conversion

La confiance

C’est sans doute le concept le plus basique : personne n’achète s’il n’a pas confiance. Voilà. Partant de ce constat, qui traverse les époques, l’objectif continu d’une marque est de bâtir de la confiance. Il faut bien comprendre qu’il y a énormément de facteurs pour instaurer un sentiment de confiance. Des éléments que l’on maitrise ou extérieurs.

La qualité et le sérieux sont les premiers éléments pour augmenter facilement son taux de conversion. On préférera toujours des textes bien écrits sans faute d’orthographe, de belles photos et une navigation logique sur un site. Des éléments qui semblent basiques mais avec l’arrivée en force du dropshipping, on découvre souvent des sites ne respectant même pas cette base.

La sécurité lié au paiement en ligne. L’acte d’achat en ligne est engageant et il ne doit pas être suspicieux pour un acheteur. Offrir des moyens de paiements sécurisés, des certificats relatifs à la sécurité des données personnelles, une garantie “satisfait ou remboursé” ou encore une extension de garantie de 30 jours par exemple sont des éléments rassurants pour les visiteurs. Les éléments souvent oubliés est qui, pourtant peuvent rassurer un potentiel acheteur sont les pages “A propos”, “Mentions légales”, “CGV” et “Politique de confidentialité”. Des pages à travailler pour rassurer sur l’existence d’une entreprise derrière le site marchand.

La preuve sociale est l’élément le plus difficile et le plus long à acquérir. C’est pourtant un des éléments les plus décisifs pour créer de la confiance. C’est le cas autant pour sa marque que son produit. Elle s’acquière de plusieurs façons que l’on peut maitriser mais que l’on peut subir également positivement ou négativement. Ainsi la preuve sociale se retrouve à travers des témoignages et avis clients, des articles dans des médias référents, des influenceurs qui parlent d’un produit, une communauté importante sur les réseaux sociaux, un programme de parrainage, le bouche-à-oreille etc.

La confiance prend du temps et reste fragile mais elle impacte le taux de conversion à long-terme.

L’urgence

C’est un élément facile à comprendre puisqu’il incite le visiteur à prendre une décision rapidement sur sa volonté réelle ou non d’acheter un produit. L’urgence doit donc être vu comme la perte d’un avantage qu’on lui offre un temps donné. C’est un excellent moyen d’aider le visiteur à se positionner sur le produit : En-a-t-il vraiment envie ou non ?

S’il ne profite pas du moment créé par l’urgence sans doute ne l’achètera-t-il jamais. Il s’est donc positionné. S’il profite de l’urgence créé, il bénéficie d’un avantage par rapport à l’offre classique. Dans les 2 cas, il est gagnant.

Il existe 2 types d’urgence :

L’urgence temporelle. Une offre de réduction est limitée dans le temps, un coupon est utilisable pendant 30 jours… L’idée n’est pas neuve puisque c’est le concept même des soldes inventés par Simon Mannoury dans la 1ère moitié du XIXème Siècle.

L’urgence matérielle ou le risque de pénurie. Ce que les Anglo-saxons appellent “scarcity”, le risque d’épuisement des stocks crée l’urgence de ne pas retrouver le produit que l’on souhaite.

La récompense

Cela fait également parti des grands principes du commerce. Donner avant de recevoir.

Une récompense peut revêtir différentes formes, un pourcentage de réduction sur la 1ère commande, des frais de livraison offert à partir d’un certain montant, des réductions BOGO (Buy One, Get One) ou un cadeau de bienvenue.

L’objectif de la récompense est ici assez clair : passer à l’action en bénéficiant d’un avantage exclusif.

La répétition

C’est également un élément important pour augmenter son taux de conversion. Quand un internaute visite une page donnée de votre site, il est possible qu’il soit en pleine réflexion concernant sa décision d’achat. C’est d’autant plus vrai si l’offre est financièrement engageante.

Faire revenir un visiteur est l’un des meilleurs moyens d’intervenir à plusieurs moments du cycle d’achat et donc potentiellement au moment où la décision est prise. Dans le monde réel c’est la répétition fréquente d’un trajet devant une boutique, sur internet c’est le retargeting.

Encore une fois, le retargeting offre aux e-commerçants la possibilité de réengager facilement un visiteur ayant montré une marque d’intérêt pour un produit donné. L’idée est toujours d’aider le visiteur à se positionner en cliquant de nouveaux ou en s’abstenant de cliquer sur une publicité d’une marque qu’il connait déjà.

Conclusion

Quitte à faire venir du monde sur son site web et vu l’investissement que cela demande autant optimiser au maximum son taux de conversion. Cela prend du temps alors autant s’y mettre rapidement avec une vision claire des éléments que l’on souhaite mettre en avant.

Et sinon, on a écrit une liste des outils que l’on utilise pour gérer nos business en ligne.

VOIR LA LISTE

Alban Vantal

Je suis l’un des fondateurs de Kool Corp.